Du golfe du Mexique à l’Atlantique : la traversée de la Floride

Publié le par Serge

Salut,

Après avoir descendu la côte ouest de la Floride de Tarpon Springs à Fort Myers, il est temps pour nous de changer de direction et de nous diriger vers la côte est. Descendre plus au sud nous aurait forcé à naviguer dans des eaux non protégées en contournant la pointe sud (entre les Keys et les Everglades) et en revenant vers le nord en passant par Miami, Hollywood et Fort Lauderdale, toutes villes qu’il n’est pas nécessairement intéressant de visiter avec notre petit bateau!

Le canal Okeechobee (du nom de grand lac qu’il nous faudra traverser) a été inauguré en 1937 et relie Fort Myers (sur le golfe du Mexique) à Stuart (sur l’Atlantique) sur une distance de 144 milles (230 km). On considère ce canal comme la division naturelle entre la Floride centrale et la Floride du sud. De l’ouest vers l’est on emprunte successivement : la rivière Caloosahatchee, le canal Coloosahatchee, le lac Okeechobee, la rivière Ste- Lucie et finalement le canal Ste-Lucie.

Fort Myers et le canal.
Fort Myers et le canal.
Fort Myers et le canal.
Fort Myers et le canal.
Fort Myers et le canal.
Fort Myers et le canal.
Fort Myers et le canal.

Fort Myers et le canal.

La rivière Coloosahatchee de Fort Myers à LaBelle

Ce premier tronçon s’est avéré particulièrement joli. La rivière fait contraste avec la navigation côtière du golfe du Mexique. Nous traversons la Floride profonde et peu touristique. Culture d’agrumes et élevages bovins sont à l’honneur. Notre première étape se termine au quai (gratuit…!) de la petite municipalité de LaBelle.

La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.
La rivière et LaBelle.

La rivière et LaBelle.

Des quais un peu hauts à Moore Haven

À Moore Haven (à la fin de la rivière) la marina municipale offre des quais très hauts qui nécessitent une véritable gymnastique pour quitter ou remonter (descendre… plutôt!) dans le bateau. On constate que beaucoup de marinas ont des quais non flottants, peu faciles pour nous, souvent trop hauts et qui nécessitent parfois des ajustements d’amarres en fonction de la marée (ce qui n’est pas le cas à Moore Haven car nous sommes en rivière intérieure). Mais pourquoi se plaindre : il fait beau et chaud alors qu’au Québec…!

Enfin un alligator

En quittant Moore Haven nous nous dirigeons vers la Pahokee Marina (sur le lac Okeechobee) via le canal Coloosahatchee qui longe le grand lac. Et c’est là, dans le canal que nous rencontrons notre premier alligator. Il était temps…! La rencontre fut brève et pas particulièrement chaleureuse. Il nageait, nous nous approchons, il nous voit, il plonge … et c’est tout!

On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!
On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!
On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!
On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!
On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!
On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!
On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!

On retrouve des écluses et des ponts. Des quais trop hauts!

Un raccourci sur un grand lac

Sans que cela soit très connu, le lac Okeechobee est le 2e plus grand lac entièrement en eaux américaines après le lac Michigan. Après avoir évité la navigation du lac Michigan (grâce à notre remorque) allions-nous naviguer sur le Okeechobee? Eh bien oui, un peu ! Le canal longe le lac et l’emprunte en le bordant. Mais pour aller à Pahokee, il est plus court de traverser partiellement le lac. Et notre programme de navigation Navionics nous suggère le raccourci : alors…? Pas trop de vent, faibles vagues, confiants dans notre expérience accumulée, après réflexion nous y allons. Il faut dire que la rive du lac était toujours visible sur un côté, à l’horizon…!

Pahokee Marina : une belle marina qui se dégrade

Parfois les municipalités ont la bonne idée de faire des investissements importants dans des équipements de loisirs. C’est le cas de la marina Pahokee. Belle marina avec quais flottants, camping et piscine. Mais peu de bateaux et une dégradation importante des équipements. Nous avons trouvé le tout un peu désolant.

Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...
Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...
Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...
Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...
Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...
Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...
Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...

Paysages sur la rivière et le canal. Belle marina un peu négligée...

Indiantown Marina sur la rivière Ste-Lucie : du déjà vu et un drapeau absent

L’escale suivante n’était pas certaine d’avoir de la place pour nous. Finalement oui, ce qui nous évite un ancrage éloigné.

Ce n’est pas d’hier que je pense naviguer le Great Loop. En 2005, lors de notre voyage en motorisé avec Nicolas, nous sommes venus à cette marina pour y rencontrer le navigateur William Hansen de Québec (aujourd’hui décédé) qui se rendait naviguer son petit voilier dans les Bahamas à partir d’Indiantown. Nous avions passé quelques heures avec lui dans cette marina. Souvenirs, souvenirs!

Depuis le début du voyage, j’affiche le fanion de l’American Great Loop Cruisers Association dont je suis membre. Malheureusement, ce drapeau s’est envolé sans ma permission et j’en ai commandé un autre avec livraison à Indiantown Marina. Malheureusement il n’était pas au rendez-vous…! Il a finalement été reçu une semaine plus tard et j’irai le chercher lorsque je récupérerai ma voiture à Stuart.

Stuart : fin de la traversée

Notre traversée ouest – est de la Floride s’est terminée à la Riverwatch Marina à Stuart. À partir de maintenant nous remonterons la côte est de la Floride vers le nord. Ce sera une nouvelle étape et de nouvelles aventures.

Il fait toujours beau et chaud. Le soleil est très souvent présent, le vent aussi! Quelques orages, mais nous sommes prudents et nous nous abritons quand la météo nous en annonce!

Nous voyons régulièrement des dauphins, mais ils ne nous accompagnent pas. Ils continuent leur chemin et nous les observons, tout heureux. Très difficile de photographier ou de filmer.

Serge

Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!
Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!
Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!
Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!
Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!
Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!

Écluse, marina et enfin le drapeau est arrivé!

Stuart : fin de la traversée

Notre traversée ouest – est de la Floride s’est terminée à la Riverwatch Marina à Stuart. À partir de maintenant nous remonterons la côte est de la Floride vers le nord. Ce sera une nouvelle étape et de nouvelles aventures.

Il fait toujours beau et chaud. Le soleil est très souvent présent, le vent aussi! Quelques orages, mais nous sommes prudents et nous nous abritons quand la météo nous en annonce!

Serge

Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.
Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.
Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.
Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.
Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.
Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.
Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.

Cette partie de la Floride (Indiantown et Stuart) sont des lieux de rangement pour les bateaux l'été.

Publié dans Récit de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article